Airbus annonce ses taxis volants autonomes

By septembre 6, 2016News, Technologie

taxis volants

Airbus annonce ses taxis volants autonomes

Non ce n’est pas une blague. Le constructeur d’avion annonce sur son site internet le développement de taxis volants autonomes. L’annonce a été faite par le PDG lui-même et le nom de ce véhicule est CityAirbus. Ces taxis volants autonomes sont en cours de développement depuis février et seront testés en premier à Singapour.

L’objectif est comme Uber de pouvoir les commander par une application mobile. Quand le client commande ce taxi 100% électrique, le véhicule arrive et descend à la verticale pour le prendre en charge. Le taxi volant doit ensuite amener son client à destination en suivant des routes spéciales développées pour ces véhicules.

Lancement prévu pour fin 2017

Selon un des directeurs d’Airbus Jorg Muller, les premiers testent se dérouleront fin 2017 à Singapour. Selon lui, le marché devrait se développer rapidement malgré les problèmes de sécurité et de régulation. Les villes sont en pleine croissance et avec leur densité qui augmente, il faut trouver des solutions contre les embouteillages. Ces véhicules volants sont, selon Airbus, la solution.

Quelle est la réalité de cette annonce ?

Qu’est ce qu’ils se cache en réalité derrière cette annonce ? Il est clair que ces taxis volants autonomes sont de la science fiction, mais Airbus est une société très sérieuse. Airbus est probablement en train de suivre l’exemple de Google. Google adore en effet annoncer des projets incroyables comme leurs véhicules autonomes ou la recherche de l’immortalité. Ces projets sont souvent farfelus mais font beaucoup de publicité ce qui est bon pour l’image de Google et leurs investisseurs.

Il est donc probable que ce projet de taxis volants autonomes ne voit jamais le jour, même s’il a été annoncé sérieusement par Airbus. Nous entrons cependant dans une époque ou des entreprises sérieuses sont prêtes à dire tout et n’importe quoi pour faire parler d’elles. Préparez-vous à entendre des annonces de plus en plus ridicules de la part des constructeurs automobiles, Uber ou encore Google.